Dylanesque

Don'tLookBack

Lundi 21 novembre 2011 à 11:05

"Critics should know there is no such thing as forever. Does anybody call Henry Ford a Never Ending Car Builder? Anybody ever say that Duke Ellington was on a Never Ending Bandstand tour? These days, people are lucky to have a job. Any job. So critics might be uncomfortable with me working so much. Anybody with a trade can work as long as they want. A carpenter, an electrician. They don't necessarily need to retire." (Bob Dylan, Rolling Stone Magazine, 2009).

Toujours le sens de la formule Bob. Pourtant, l'appelation "Never Ending Tour", c'est pas lui et ça lui parle pas vraiment, comme il le dit ici. Mais si ça vous dérange pas, je vais tout de même l'utiliser. Et même la raccourcir : "NET", comme le veut la tradition. Et la numéroter parce que cette tournée sans fin a fait l'objet d'encyclopédies bien ordonnées et chaque concert est cataloguée et disponible de manière pirate sur le net. Le NET sur le net. Drôle. Avec cette septième partie, ma liste attaque une période qui a de nouveau divisé les amateurs et les experts (oui, c'est systématique avec Dylan) et que j'ai moi-même découpé en plusieurs parties pour qu'on y voit plus clair. Je vous propose donc de découvrir dès maintenant non pas les meilleurs moments du NET, mais ceux que je préfèrent. Entrecoupés toujours de bootlegs annexes, parce que Dylan n'a pas fait que revisiter son oeuvre sur scène entre 1988 et aujourd'hui, il a aussi continué de l'enrichir et de cacher des trésors sur sa route. 

http://dylanesque.cowblog.fr/images/dylan/Dylan90n.jpg

86) NET #1 / Concord - Californie, USA [7 Juin 1988]
Contenu : Sans le savoir, c'est en Californie que Dylan lance le Never Ending Tour (enfin, c'est comme ça qu'on l'appelle). Il avait juste besoin d'une bonne grosse séries de dates pour expérimenter ses nouvelles techniques vocales et guitaristiques, avec un groupe solide. Et peut-être parce que la confiance n'est pas encore pleinement retrouvée, c'est Neil Young qui est convoqué pour faire le show et aligner les solos déments. C'est tout l'intérêt de ce show, le Loner et l'aspect historique. Il n'y a pas de fin mais voici un début honorable. 
Highlights : "Subterranean Homesick Blues", "Man Of Constant Sorrow", "Gates of Eden".
Son : 8/10.

87) NET #3 / Berkeley - Californie, USA [10 Juin 1988]
Contenu : Du solide toujours, surtout quand Neil vient prêter main forte à son pote. Des raretés pas entendus comme ce "San Francisco Bay Blues" qui fait hurler de joie la foule californienne, et "Rank Strangers To Me" bancale mais moins que la version studio. Excellente énergie du début à la fin malgré une voix qui alterne entre rage et précipitation...
Highlights : "San Francisco Bay Blues", "Absolutely Sweet Marie", "Watching The River Flow".
Son : 7/10. 

88) NET #6 / Denver - Colorado, USA [15 Juin 1988]
Contenu : S'ils sont tous trouvables sur le net, les concerts du Never Ending Tour n'ont pas tous fait l'objet d'une sortie bootleg (vous imaginez un peu ce que ça représenterait ?). Cette sixième date à Denver a eu la chance de bénéficier d'une excellente édition avec beau coffret, son parfait, et même si Neil Young a disparu, le guitariste G.E. Smith n'est pas en reste. Colombia aurait presque pu sortir ça de manière officielle, si jamais elle désire un jour publier un Bootleg Series Vol.15 : The Never Ending Tour (1988). On peut toujours rêver...
Highlights : "One More Cup Of Coffee", "Mama, You Been On My Mind", "Maggie's Farm".
Son : 9/10.

http://dylanesque.cowblog.fr/images/dylan/Dylan88nyoung.jpg

89) NET #15 / Wantagh - New York, USA [30 Juin 1988]
Contenu : Encore un show publiée d'une belle manière par les bootlegeurs. Et pour cause. Il s'agit de l'un de mes favoris du NET. Comme il a eu lieu dans un lieu nommé Jones Beach, j'ai toujours cru que Dylan avait joué au bord de l'océan. La première fois que je l'ai écoute, je me souviens, c'était pendant une soirée caniculaire, tard, et j'imaginais Bob et son groupe sur une petite scène avec la Lune par dessus le Pacifique, et comme c'était mon premier show du NET que j'écoutais, j'étais tout excité d'entendre de nouvelles versions de ces morceaux intemporels. La magie ne s'est pas estompée. C'est quelque chose d'assez personnel, pas sûr que tout le monde appréciera. Mais voilà, j'affirme qu'il s'agit que juste après celle du "Hard Rain Show", il y a ici ma version live favorite de "You're A Big Girl Now", à mi-chemin entre un rock de stade et une tension inouï rendu possible par le jeu incroyable de G.E. Smith, particulièrement en forme. Les rocks sont nerveux, les ballades magnifiques, on a l'impression d'y être et on veut agiter une bougie dans cette chaude soirée d'été. 
Highlights : "You're A Big Girl Now", "Boots of Spanish Leather", "Stuck Inside Of Mobile" "Lakes of Ponchatrain"...
Son : 9/10. 

90) Bridge School Benefit [4 Décembre 1988]
Contenu : Un concert de charité entièrement acoustique, où les guitares de Dylan et Smith s'accordent parfaitement devant un public conquis. Classiques et musique traditionnelle sont revisitées avec réussite et les Heartbreakers de Tom Petty sont également de la partie. Chouette !
Highlights : "Girl Of The North Country", "Pretty Boy Floyd". 
Son : 7/10. 

91) Oh Mercy Sessions [Mars 1989]
Contenu : "Oh, Mercy" est un album tellement miraculeux et l'histoire de ces sessions sont si passionnantes, que Dylan lui-même y a consacré le plus beau chapitre de ses "Chroniques", à relire absolument en réécoutant ces outtakes toutes plus géniales les unes que les autres, présente pour la plupart sur le "Bootleg Series Vol.8" ou sur l'excellent bootleg "Deeds of Mercy". De la version alternative de "Most of the Time" à celle de "God Knows" en passant par "Series of Dream", rien est à jeter. Sur le chemin de la rédemption artistique, Dylan a laissé parmi ses plus beaux morceaux. 
Highlights : Absolument tout.
Son : 9/10.

http://dylanesque.cowblog.fr/images/dylan/s12l.jpg

92) Never Ending Tour Rehearsals [Mai 1989]
Contenu : Des répétitions pour la tournée européenne estivale. Ce genre d'enregistrements est, concernant le NET, plutôt rare et comme le son est plutôt bon, autant en profiter. Surtout que la plupart des morceaux répétés ici ne seront même pas joués sur scène. Il y a donc des raretés et un Dylan qui une fois de temps en temps, a l'air concerné. 
Highlights : "Give My Love To Rose", "Just Like Tom Thumb's Blues", "Not Fade Away".
Son : 7/10.

93) NET #88 / Cava Dei Tirreni - Italie [21 Juin 1989]
Contenu : Encore une belle nuit d'été, en Italie cette fois. Pour apprécier le NET, rien de tel en effet que de se plonger dans le décor, de s'imaginer l'ambiance et de l'écouter du début à la fin tard dans la nuit. C'est ma méthode en tout cas. Et elle marche très bien pour ce show particulièrement bon. Tony Garnier, fidèle bassiste qui restera jusqu'à la fin (s'il y en a une), vient de rejoindre l'équipe et apporte des couleurs supplémentaires à un show énergique et chaleureux, où Dylan a une vraie ferveur dans la voix. À noter une reprise de Willie Nelson, "Pancho And Lefty", réussie. Hautement recommandable donc, surtout si vous suivez ma méthode. Ou la votre. Mais dans ce cas-là, il faudra partager. 
Highlights : "Shelter From the Storm", "Pancho & Lefty", "Knockin' On Heaven's Door"
Son : 7/10. 

94) NET #92 / Athènes - Grèce [28 Juin 1989]
Contenu : Ce beau mois de juin se termine à Athènes, par un show dans la lignée des précédents, c'est-à-dire solide, énergique et chaleureux. Même les petits défauts et égarements du Zim et sa troupe deviennent charmants et participent au plaisir de l'écoute. C'est sorti en bootleg sous l'appelation "House of Gold", un beau coffret il paraît. Van Morrison vient accompagner Dylan sur deux morceaux à lui, le classique "House of Gold" de Hank Williams est repris et on a le droit à la seule version acoustique d'"Every Grain of Sand". De quoi vous convaincre définitivement que 1989 est une année cruciale et passionnante pour tout amateur du Zim qui se respecte. 
Highlights : "House of Gold", "Every Grain of Sand", "Most Likely You Go Your Way"
Son : 8/10. 

http://dylanesque.cowblog.fr/images/dylan/Dylan90a.jpg

95) NET #146 / Beacon Blues Theatre - New York, USA [12 Octobre 1989]
Contenu : Si le son n'est pas de la première fraîcheur, ces trois jours de résidence au Beacon Theater sont à écouter puisqu'ils ont permis à Dylan de revisiter des raretés avec une belle ferveur. Ce n'est pas du niveau de la tournée de juin mais tout de même, il y a "Queen Jane" et "Queen Jane", c'est mon morceau favori. Et Dylan commence à fouiller avec réussite dans le répertoire de "Oh, Mercy", son nouveau bébé récemment publié et acclamé, à juste titre, par la presse et le public. Joliment compilé sous l'appelation "Beacon Blues Again". 
Highlights : "Queen Jane Approximately", "What Good Am I?", "Everything Is Broken".
Son :

96) NET #171 / Toad's Place - New Haven, Connecticut [12 Janvier 1990]
Contenu : 1990, c'est mon année de naissance. Et même si elle est plus bancale pour Dylan que la précédente en studio et sur scène, elle reste néammoins un cru à redécouvrir et réhabiliter. À commencer par cet impressionnant concert à New Haven, dans un endroit improbable, Toad's Place. Le coin du Crapaud. Et le Zim croasse drôlement bien tout au long de ces quatre sets répartis sur toute la journée, 240 minutes et 50 morceaux en tout. Une playlist phénoménale, avec un lot énorme de reprises et de raretés. Et un look de cow-boy superbe que l'on retrouve en couverture du bootleg "Toad's Place", divisé en deux volumes. Dommage que le son ne soit pas à la hauteur de l'événement.
Dylan Talk : (juste avant "Lay Lady Lay") "This is one of my few romantic songs. Romance does not really play that big a part in my life, but it used to..."
Highlights : "I Dreamed I Saw St. Augustine", "In The Pines", "Precious Memories", "Dancing in the Dark [Bruce Springsteen]".
Son : 6/10. 

http://dylanesque.cowblog.fr/images/dylan/Dylan90c.jpg

97) NET #185 / Hammersmith Odeon - Londres [8 Février 1990]
Contenu : J'aime beaucoup ce show. Rien de particulièrement génial, juste une performance solide et une playlist intéressante. Un ami le possède en vinyle et c'est toujours agréable de l'écouter, surtout quand la machine s'emballe, comme sur "Political World" ou l'inusable "All Along the Watchtower" (qui sera, comme vous le savez peut-être, le morceau le plus joué lors du NET et lors de la carrière de Dylan tout court). D'autres morceaux moins souvent jouées sont ici revisités, de "You Angel You" à "Pledging My Time" et il y a beaucoup d'harmonica, ce qui est toujours bon signe. Un bootleg existe sous le nom "Staying Here With You" et le son est honorable. 
Highlights : "Political World", "You Angel You", "Disease of Conceit".
Son : 7/10.

98) Under The Red Sky Sessions [Mars-Avril 1990]
Contenu : C'est pas du même niveau que les sessions d'"Oh Mercy" mais comme j'ai beaucoup d'affection pour "Under the Red Sky", je vous le conseille quand même. Oui, c'est un album sympathique, attachant. Les versions (un peu) alternatives d'"Under The Red Sky" ou "Handy Dandy" en sont un bel exemple. Même "TV Talkin' Song" a son charme si on la laisse faire...
Highlights : "Under the Red Sky", "Handy Dandy" "Born In Time"
Son : 8/10. 

http://dylanesque.cowblog.fr/images/dylan/Dylan89d.jpg

99) 1990 USA Midwest US Fall Tour [Automne 1990]
Contenu : Il a fallu deux compilations pour réunir le meilleur de la tournée automnale de 1990 : "Getting Harder and Harder" et "More Sunrises". Et elles valent toutes les deux le détour. Dylan devient un peu erratique mais lorsqu'il brille, il brille et c'est tout l'intérêt de ce genre de compilation. On retrouve ici des chansons qu'il n'a jamais joué avant et ne rejouera plus dans de belles versions au son très correct. 
Highlights : "Love Minus Zero/No Limit", "Dark As A Dungeon", "Song To Woody". 
Son : Entre 7 et 8/10. 

100) NET #316 / Stockholm - Suède [25 Juin 1991]
Contenu : Passons directement à la tournée européenne de juin. Et ce concert suédois parcouru de moments forts, que ce soit les guitares sur "Shelter From the Storm", l'émotion de "Bob Dylan's Dream" ou un "Man In The Long Black Coat" braillard à souhait. Et ce que je préfère dans ces shows du début des nineties, c'est l'utilisation de l'harmonica, omniprésent. 
Dylan Talk : (avant "Maggie's Farm") "Here's one of my farm songs. It's about cruelty to animals. Yeah!"
Highlights : "Shelter From the Storm, "Bob Dylan's Dream", "Man In The Long Black Coat". 
Son : 7/10.

101) NET #353 / Madison - Wisconsin, USA [5 Novembre 1991]
Contenu : De l'année 1991, c'est le concert que je préfère. D'abord, parce que le son est parfait et que c'est sorti dans un beau coffret sous l'appellation "Madison '91". Ensuite, parce que la playlist est remarquable, en particulier trois reprises : "You Don't Know Me", "Trail of the Buffalo" et "That Lucky Old Sun" que Dylan exécute avec une belle conviction, comme s'il faisait des efforts digne d'un studio d'enregistrement, comme s'il s'apprêtait déjà à nous pondre les deux recueils de reprises qui vont bientôt illuminer ce début de décennie. Autour de ces trois surprises, chaque morceau rayonne. "Simple Twist of Fate" est en mode parlé-chanté, "Shooting Star" ne manque pas d'émotion et l'harmonica virevolte toute la nuit. Le NET dans toute sa magie. 
Highlights : "Simple Twist of Fate", "You Don't Know Me", "Trail of the Buffalo", "Shooting Star", etc... 
Son : 9/10. 

http://dylanesque.cowblog.fr/images/dylan/Dylan91c.jpg

102) NET #386 / Waikiki - Hawaii, USA [24 Avril 1992]
Contenu : C'est le genre de trucs qui peut vous paraître fou, mais il y a encore des fans qui débattent pour savoir quoi penser de ce show hawaïen. Oui, quand on est un fan fou furieux de Bob, on ne se bat plus pour réhabiliter les albums studios, mais pour les bootlegs. Personnellement, je trouve Dylan bien empoté avec sa chemise bouffante sur la scène de Waikiki, sa voix déraille trop souvent, il manque une vraie énergie et le pilotage automatique est souvent de mise. Mais, la playlist est merveilleuse et lorsqu'il veut bien faire un effort, Dylan s'en sort pas trop mal. Allez vous faire votre opinion parce qu'il y a controverse, aussi fou que cela puisse vous paraître !
Highlights : "Most of the Time", "She Belongs To Me", "Idiot Wind" (un peu ratée mais tout de même), " 
Son : 8/10. 

103) NET #396 / San José - Californie, USA [9 Mai 1992]
Contenu : Là, il y a consensus : c'est une merveille. Ou un joyeux bordel comme j'aime l'appeler. Même le magazine Rolling Stone avait à l'époque attiré l'attention de ces lecteurs sur cet excellent enregistrement pirate d'un show suprenant. À écouter au casque. Rien de subtil, tout est brutal, même le passage acoustique. C'est "Hard Rain" version 1992. Le groupe se déchaîne autour d'un Dylan qui est comme le capitaine d'un navire naufragé, tentant de tenir la barre contre vents et marées, allant chercher les textes et les mélodies au fond de ses entrailles pour les jeter en pature à un public qui n'en croit pas ses oreilles. Il improvise des tournures de phrases inédites, sépare chaque syllabe comme si elles étaient toutes une arme de destruction massive et semble noyé dans un mélange de noirceur et d'énergie. Bref, on ne s'ennuie pas une seconde et ce show qui titube et s'enflamme est à écouter absolument. 
Highlights : "Shelter From the Storm", "Idiot Wind", "Union Sundown", "All Along the Watchtower"
Son : 8/10. 

http://dylanesque.cowblog.fr/images/dylan/Dylan91a.jpg

104) The Bromberg Sessions [3-5 Mai 1992]
Contenu : J'ai sauté de joie lorsque j'ai enfin découvert les quelques morceaux rescapés de ces sessions avec le producteur de "Good As I Been To You". On raconte que Dylan y a enregistré une liste incroyable de reprises et on espère toujours les voir resurgir sur un bootleg officiel. En attendant, il faut écouter ce "Sloppy Drunk" brinquebalant, ce "Polly Vaughan" touchant, ce "Catskills Serenade" superbe et surtout ce "Miss The Mississippi" (publié sur "Tell Tale Signs"), encore meilleur que tout ce qu'on retrouve sur les deux albums de reprises officiels. Ces sessions font partie de la légende et ont un charme désuet difficile à décrire. Même le son étouffé participe à leur charme et à leur aspect mystérieux, intemporel. Un peu comme s'il s'agissait de la suite des "Basement Tapes". 
Highlights : "Polly Vaughan", "Duncan And Brady", "Catskills Serenade", "Miss The Mississippi".
Son : 6/10. 

105) NET #448 / Youngstown - Ohio, USA [2 Novembre 1992]
Contenu : J'ai mis de côté la tournée estivale, pas si grandiose que celle du printemps ou celle de l'automne, où Dylan, après avoir été célébré pour ses trente ans de carrière avec tout ses amis, ne se repose pas sur ses lauriers et reprend la route avec un groupe solide et un harmonica qu'il ne lâche pas. Je vous conseille "Springfield" et ce concert à "Youngstown". Grâce à un enregistrement impeccable, on a l'impression d'y être et c'est un beau complément, un peu moins nerveux, à la magie du concert à San José. 
Highlights : "I've Been All Around This World", "Farewell to the Gold", "It Takes A Lot to Laugh, It Takes A Train To Cry".
Son : 8/10. 

Pour résumer, il faut se procurer en priorité les numéros 89, 91, 101, 103, 104 et 105 de cette liste. Et découvrir dans l'ordre ou pas ce Never Ending Tour au début enthousiasmant et plein de bonnes surprises. La suite sera encore meilleur puisque dans mon prochain article, on attaquera la période que je préfère, celle qui va de 1993 à 1996. 


Par rigolo.066 le Jeudi 5 janvier 2012 à 0:29
Vous disposez de tous les enregistrements dont vous parlez ?
Par rigolo.066 le Jeudi 5 janvier 2012 à 0:30
si vous pouvez me répondre sur mon adresse email
Par rigolo.066 le Jeudi 5 janvier 2012 à 0:31
qui est la suivante pardon : jeanloup.monjarret@yahoo.fr
je suis aussi un grand fan de Dylan !!
Par dylanesque le Jeudi 5 janvier 2012 à 8:27
Je peux même vous répondre ici et vous dire que oui, que ce soit sous format mp3 ou bien sur CD, je possède tous ces enregistrements. Et je peux les partager volontiers.
Par dissertation methodology sample le Mardi 10 avril 2012 à 15:40
What does education often do? It makes a straight-cut ditch of a free, meandering brook.
Par term papers le Lundi 16 avril 2012 à 17:03
Reading the post, it has been observed that it is an informative blog having a lot of information for readers. A magnificent effort by the author, it must be appreciated.
Par dissertation methodology le Jeudi 26 avril 2012 à 6:51
it was really great!! your site give us lots of things but specially your general knowledge like this ! that is awesome . keep it up... :)
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://dylanesque.cowblog.fr/trackback/3152166

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast